Comment assainir une relation toxique

Written by Published in Thèmes abordés

Il nous arrive souvent dans nos relations de jouer un rôle de manière inconsciente qui nous enferme dans un triangle dramatique aussi appelé Triangle de Karpman, scénario qui peut se répéter tout au long de notre vie si l’on n’en prend pas conscience et si l’on ne fait rien pour en sortir.

Tour à tour ou même simultanément nous pouvons être sauveur,  victime ou persécuteur (S.V.P.) et nous appelons de façon implicite un partenaire à jouer le rôle complémentaire dans ce jeu psychologique.

A chaque fois que nous vivons une relation négative, décourageante et frustrante, il est fort probable que nous nous soyions fait entrainer dans le jeu du triangle.

Ces situations négatives sont étrangement standards et obéissent à des règles quasi-immuables.

Le but de cet atelier était de maitriser nos automatismes et augmenter notre liberté de choix tout en réduisant les conflits inutiles  et les risques d’être manipulé.

Les 3 différents rôles :

  • La victime se plaint, apitoie, se sent sans espoir et impuissant, reproches ses problèmes aux autres
  • Le sauveur prend les problèmes des autres et en fait ses propres problèmes, il a besoin d’aider pour se sentir bien.
  • Le persécuteur est frustré et cherche à dominer la relation : « j’ai raison et tu as tort »

Nous avons tendance à entrer dans le rôle qui nous est le plus naturel. Notre rôle d’entrée est la façon dont nous nous définissons.

Comment sortir du triangle dramatique :

  • Passer de victime à survivant, penser comme un résolveur de problèmes : « qu’est ce que je veux ? », se féliciter lorsque l’on a accompli même une petite action.
  • Passer de sauveur à enseignant, encourager la personne à identifier les solutions et résoudre ses problèmes par elle-même. Fixer des limites de temps pour nos rencontres et prendre soin de le dire.
    Notre temps est la chose la plus précieuse dont nous disposons, il est important de ne pas le gaspiller
  • Passer de persécuteur à provocateur, être ferme mais juste, supporter et encourager la personne mais mettre des frontières, prôner des relations de respect donnant/donnant.

En règle générale :

  • Prendre de la hauteur afin d’analyser la situation et mettre en place la stratégie adéquate.
  • Pratiquer la respiration en « cube 4×4 » : inspiration pendant 4 secondes, on bloque la respiration pendant 4 secondes, expiration pendant 4 secondes, on bloque la respiration pendant 4 secondes et ainsi de suite pendant 2/3 minutes.
  • Pratiquer la CNV (Communication Non Violente) : partir d’un constat objectif et factuel, exprimer son sentiment face à la situation, énoncer son besoin afin que nos valeurs soient respectées, exprimer une demande claire à notre interlocuteur.
  • Travailler sur la confiance et l’estime de soi permet de ne pas entrer dans le triangle.

Le plus important :

Prendre la responsabilité pleine et entière de nos actes nous évite de basculer dans l’un ou l’autre des 3 rôles et également de nous y faire enfermer

Cet atelier a permis aux participants d’identifier les différents rôles contenus dans le triangle dramatique et les jeux de rôles ont permis de mettre en pratique les clés données lors de la présentation pour pouvoir échapper à l’emprise de son interlocuteur.

Pour aller plus loin :

Le jeu :

Peggy accompagne les participants :

Question/Réponse :

 

Commentaires Facebook

Peggy Colin